ShapeFill 2Rectangle 7 CopyRectangle 7 Copy 2Rectangle 7 CopyGroup 4 CopyFill 1Path 2ShapecrosslogoGroup 6double-arrowGroupPlan de travail 2Fill 5Group 2 Copy 3noun_600696_cciGroup 26Page 1Page 1Page 1 Copy 2ShapeShapepersonPage 1 CopyShapeCombined ShapeShapeGroup 4noun_1019043_ccShapeTriangle 1noun_952799_ccnoun_1128297_ccTriangleTriangleFill 3noun_876233_cc

 

 


Terre de convivialité

Tout le monde le dit : il fait bon vivre à Durbuy !
Quel est donc l’alchimie qui attire tant de monde ?
Savourez l’accueil personnalisé offert par nos prestataires du tourisme,
participez à nos fêtes villageoises, grands feux, kermesses et autres braderies et brocantes, 
dégustez dans nos nombreux restaurants les richesses des producteurs du cru.
Tout cela fait partie de la magie durbuysienne

JPEG - 767.8 ko


Terre de qualité

Soucieuse du bien-être de ses habitants et des visiteurs, la Ville adhère à la démarche Wallonie destination qualité mise en place par le Commissariat Général au Tourisme

JPEG - 119.5 ko
En 2007, Durbuy a reçu le prix de « Destination Rurale d’Excellence ».
PNG - 979.8 ko
JPEG - 63.8 ko


Terre ouverte sur le monde

Durbuy a toujours été une terre de passage et de rencontre, nous avons noué de nombreuses relations avec plusieurs destinations au gré des rencontres et des affinités :

Le twintown de la Baltique 
Durbuy participe avec 9 autres villes européennes( Orimatilla et Uusikaupunki-Finlande-, Valga-Estonie-, Valka-Lettonie-, Weissenburg-Allemagne- , Oshammar-Suède-, Kobylnica et Koscielisko-Pologne-, Tvrsdosin-Slovaquie- )à une charte de coopération née en 2000. Les représentants de ces villes se rencontrent chaque année pour traiter un thème de société. Ils associent les jeunes à la réflexion.

Les jumelages
Ceux du beaujolais ont été initiés avant la fusion des commune : chaque village est jumelé avec une village des crus du Beaujolais. Ces jumelages sont toujours vivants et ont permis la naissance de réelles amitiés :
1968 : Bomal et Fleurie
1969 : Durbuy vieille ville et Saint Amour, Barvaux et Juliénas, Grandhan et Beaujeu

Heyd et Vogüé en Ardèche depuis 1994

L’entité de Durbuy est jumulée avec Hanyu (Japon) de puis 1995, Osthammar (Suède) depuis 2000 et Nieuwpoort (Belgique) depuis 2005. Elle entretient des relations occasionnelles avec le ville hollandaise de Berg op Zoom.

Depuis 2012, dans le cadre du symposium de sculpture , un partenariat est né avec le Festival de sculpture de La Bresse (Vosges-France)

JPEG - 33.1 ko


Terre d’histoire…

La commune de Durbuy c’est 10.000 ans d’Histoire. Un passé richement illustré par de nombreuses traces issues de toutes les époques de la ligne du temps.

JPEG - 1.2 Mo

A travers le patrimoine local, vous aurez le plaisir de vous initier à l’Histoire universelle.
La Préhistoire renaît grâce aux découvertes effectuées dans les grottes (Juzaine, Verlaine, Villers Ste Gertrude…) ou aux nombreux silex trouvés sur le territoire de Tohogne et de Bomal (Plateau du Mont-St-Rahy).

De ces temps reculés qui ont vu naître la civilisation, c’est le néolithique qui est le mieux représenté grâce aux mégalithes de Wéris et d’Oppagne ; ces derniers constituent le plus bel ensemble de dolmens et de menhirs conservé en Belgique.

JPEG - 84.4 ko

Chaque époque a ainsi marqué le territoire de son sceau : les monnaies et objets romains, les tombes franques, les constructions féodales comme le château de Durbuy. 
Construit au 11e siècle, ainsi que l’enceinte circulaire aujourd’hui disparue, il protégeait la ville dont le plan est resté intact jusqu’à nos jours.

JPEG - 121.7 ko

C’est encore au Moyen-Age que l’on doit le donjon d’Izier et bon nombre d’églises romanes construites dans presque chaque village de l’entité (églises de Tohogne, ancien centre paroissial de Wéris, de Grandhan, Ste Marguerite des Eneilles). 
L’église Notre-Dame de Borlon est un témoin exceptionnel de l’architecture gothique condruzienne. Quant à celle de Durbuy, il s’agit de l’église St-Nicolas des Récollets. 
Ces derniers s’installèrent dans la ville en 1675, suivis des Récollectines (couvent des Récollets).
Le 18e siècle voit l’éclosion des châteaux-fermes dont beaucoup subsistent, comme à Bomal, Grandhan (siège d’une seigneurie foncière) où fut greffée une « Tour de justice » au 17e siècle, Jenneret et Tohogne. 
Le 19e siècle est illustré par le bâtiment de l’hôtel de Ville situé à Barvaux.

 


Terre bénie des Dieux

Une nature et des paysages exceptionnels 
Située à la jonction de trois régions géologiques, Durbuy offre une étonnante diversité de paysages. Façonnée par l’eau et le temps,l’entité offre des panoramas grandioses et parfois insolites, tels la Roche-à-Frêne, ou la vue de la Falize dans la vieille ville de Durbuy.

JPEG - 6 Mo
  • le Condroz : au nord-ouest et ses terres plus riches, ses tiges (sommet des collines) et ses chavées (fonds de vallées). On y trouvera d’imposantes fermes en carré et des cultures plus abondantes. Ce sont par exemple les villages de Tohogne, Septon, Borlon.
JPEG - 2.5 Mo
  • la Famenne : composée de sols argileux, humides et lourds qui ne conviennent guères à l’agriculture présente un visage plus pauvre : forêts d’arbres rabougris, maigres cultures, prairies humides. Il s’agit par exemple de Barvaux, Grandhan. Ces terres pauvres sont le refuge d’une faune et d’une flore d’un grand intéręt biologique. Des réserves naturelles (« Domaine d’Hottemme », « Mont des Pins », « Petite Enneille ») en assurent la protection et permettent la découverte de cette diversité animale, végétale et minérale.
  • l’Ardenne : avec ses forêts plus étendues où l’on trouve muguets, myrtilles… et où une terre dure, à défaut de grandes cultures, ne permet que l’élevage bovins ou ovins. Ce sont les villages situés entre Villers-Ste-Gertrude et Wéris.
JPEG - 454.2 ko

Notons également la Calestienne, cette étroite bande calcaire, gradin naturel précédant le talus ardennais, avec, à son sommet, une bande de poudingue.

 


Terre de culture

JPEG - 74.6 ko

Les associations durbuysiennes sont très nombreuses et très dynamiques. Il est rare le week-end sans manifestation ou spectacle.


Parmi celles-ci nous pouvons épingler :
Flammes, les marchés de Noël, la foire Saint Martin, fête de la bière et du fromage, la potée ose, le carnaval….
Tout au long de l’année, les festivals très variés animent nos temps libres :Durbuyssimole festival country, le Durbuy rock Festivalle symposium de sculpture
Le centre culturel organise bon nombre de spectacles dans la salle Mathieu de Geer à Barvaux (600 places) et coordonne le paysage culturel de notre commune.
Les artistes sont présents dans toute l’entité. Vous pouvez les rencontrer lors d’expositions ou d’événements comme « Wallonie week-ends Bienvenue ».
Nous avons la chance de vivre dans un lieu riche en patrimoine architectural : chaque hameau, chaque village recèle des édifices, des monuments témoins de notre histoire. Prenez la peine de les découvrir